Contenu enregistré dans myHoval

Fichier enregistré dans myHoval

Une erreur est survenue lors de la sauvegarde du contenu dans myHoval.

Une ventilation de confort propage-t-elle le Coronavirus SARS-CoV-2?

Une ventilation de confort propage-t-elle le Coronavirus SARS-CoV-2?

  • Blog
  • Client / Investisseur

Le monde entier vient de vivre des mois difficiles en raison de la pandémie de SARS-CoV-2. Aujourd’hui, les recommandations de l’OFSP prônent toujours l’hygiène et la distanciation comme remparts au coronavirus. Et conseille également de passer du temps à l’extérieur. Dès lors, qu’en est-il du risque de contamination dans les espaces fermés? Une question qui ne contrarie pas uniquement les usagers des transports publics ou des restaurants. Les propriétaires se demandent également si une ventilation est susceptible de diffuser le coronavirus dans les pièces. Hoval fait le point. Les réponses de Nimon Islami, PMM ventilation de confort chez Hoval, apportent plus de clarté et dissipent d’éventuels préjugés et incertitudes.

Monsieur Islami, le plus grand danger que représente le COVID 19 semble écarté. Il existe pourtant des endroits à risques. Ce danger rôde-t-il aussi à la maison?

On suppose aujourd’hui que les virus SARS-CoV2 sont susceptibles de se transmettre par voie aérienne. Dans les espaces clos - et donc à la maison - ils se diluent plus difficilement qu’à l’air libre. Après avoir passé au peigne fin les études scientifiques portant sur le sujet, l’Institut allemand Robert Koch est arrivé à la conclusion que les virus SARS-CoV-2 peuvent être transmis par des aérosols - c’est-à-dire des gouttelettes microscopiques en suspension. Ces dernières se forment à notre insu lorsque l’on tousse ou éternue et se sont révélées être les principaux vecteurs du coronavirus. Les infections par contact représentent un petit pourcentage.

Nimon Islami, PMM ventilation de confort chez Hoval SA

À l’évidence, un fort pourcentage transite par les airs. Comment peut-on s’en protéger dans une pièce?

Une protection efficace à 100% n’existe pas. L’hygiène joue bien sûr un rôle capital. Il semble toutefois que les virus SARS-CoV-2 soient essentiellement enfermés dans des gouttelettes et des aérosols. Les gouttes plus volumineuses - dispersées lorsque l’on tousse ou éternue - peuvent être piégées par des appareils appropriés. Les aérosols sont, par contre, de minuscules particules aériennes expulsées lorsque l’on parle ou respire. Ils sont donc omniprésents dans l’air. Ce qui compte ici c’est leur durée de vie en suspension.

Il semble toutefois que les virus SARS-CoV-2 soient essentiellement enfermés dans des gouttelettes et des aérosols.
N’y a-t-il donc aucune protection contre ces aérosols?

Bien sûr que oui. Les avions sont, par exemple, équipés de filtres HEPA - High Efficiency Particulate Air Filter. Ces filtres piègent même les éléments mesurant 0,01 micromètre. L’air est ainsi débarrassé de 99,97 pour cent des particules, comme l’a récemment révélé un célèbre avionneur européen.

Est-on exposé aux virus entre nos quatre murs?

Ici, il convient de relativiser. Les grosses gouttelettes expulsées par la toux ou l’éternuement mesurent 10 micromètres. Il existe des purificateurs d’air capables de filtrer efficacement ces gouttelettes. Les aérosols ont, en revanche, une taille microscopique. Mais la ventilation contrôlée Hoval HomeVent possède un filtre ultraperformant capable de retenir jusqu’à 95% des particules jusqu’à 0,4 micromètre.

On ne peut donc pas dire que les ventilations contrôlées soient des propagateurs de virus susceptibles de disperser, par la recirculation d’air dans l’appartement, des aérosols potentiellement porteurs de virus?

On ne peut pas, effectivement. De son côté, l’OFSP note qu’il n’y a pas de risque accru dans un bâtiment doté d’une ventilation mécanique. Il est capital de dire ou de répéter qu’une ventilation contrôlée ne constitue pas l’arme absolue contre le COVID-19. Mais elle peut contribuer à atténuer les risques de contagion dans les espaces fermés. C’est grâce à la filtration ultra efficace, mais aussi et surtout à la récupération de l’humidité de l’air que cela est réalisable.

De son côté, l’OFSP note qu’il n’y a pas de risque accru dans un bâtiment doté d’une ventilation mécanique.
Qu’est-ce que l’humidité de l’air vient faire dans l’équation?

Une humidité de l’air de 40% et plus est susceptible d’empêcher les infections des voies respiratoires. C’est prouvé. Dans l’idéal, le taux d’humidité de l’air dans les espaces clos doit se situer entre 40 et 60%. Une pétition lancée par le corps médical réclame, par exemple à l’OMS, l’obligation de disposer d’une humidité relative de l’air de 40% au moins dans les bâtiments publics. Pour pouvoir garantir ce taux, il faut notamment une ventilation contrôlée avec récupération de l’humidité intégrée, également appelée enthalpie.

Il est, dès lors, possible de réduire le risque de contagion chez soi avec une ventilation contrôlée appropriée?
Oui, c’est ce que les éléments d’information dont nous disposons aujourd’hui nous permettent de déduire. Mais elle n’offre aucune protection absolue, comme cela a été dit plus haut. Un bon climat ambiant ne favorise toutefois pas uniquement le bien-être, il veille également à améliorer la santé grâce à la filtration des particules et l’humidité de l’air dont nous venons de parler.
 
Pour les maisons individuelles et les logements, Hoval recommande un système de ventilation contrôlée de la gamme Hoval HomeVent. De jour comme de nuit, ces appareils connectables génèrent un climat ambiant agréable. Ils sont dotés d’un dispositif de récupération de chaleur et d’humidité, réagissent aux odeurs, filtrent les allergènes et gouttelettes jusqu’à 0,4 micromètre de diamètre et confèrent à l’air ambiant fraîcheur et propreté.

Trois arguments en faveur de la ventilation contrôlée

  • Grâce au recyclage de l’humidité, la ventilation Hoval HomeVent apporte une humidité relative optimale tout en réduisant le risque de contamination.
  • Hoval HomeVent piège jusqu’à 95% des particules en suspension dans l’air jusqu’à 0,4 micromètre. Les gouttelettes contenant le coronavirus ont un diamètre de l’ordre de 10 micromètres.
  • Une ventilation contrôlée telle que HomeVent garantit un flux d’air frais permanent assurant le renouvellement de l’air dans les pièces et évitant l’accumulation éventuelle d’aérosols chargés de coronavirus à l’intérieur de la maison
 

Sources et autres liens: