Contenu enregistré dans myHoval

Fichier enregistré dans myHoval

Une erreur est survenue lors de la sauvegarde du contenu dans myHoval.

Solaire: quels sont les types de capteurs disponibles?

Solaire: quels sont les types de capteurs disponibles?

Pour transformer les rayons de soleil en chaleur, les propriétaires n'ont en fait besoin que de trois choses: un accumulateur solaire, un système de régulation et des capteurs solaires.

  • Blog
  • Client / Investisseur

Comment fonctionne un capteur solaire?

Le principe est aussi simple que génial: un absorbeur, soit une bande métallique de couleur noire, recueille la chaleur des capteurs solaires et la transmet ensuite aux conduites d'eau fixées à l’arrière: de la sorte, le liquide situé à l'intérieur se réchauffe. Pour la majorité des capteurs solaires, il s'agit d'un mélange d'eau. Il existe cependant différents types de capteurs solaires sur le marché.

Quels capteurs solaires trouve-t-on sur le marché?

Les capteurs solaires utilisent la chaleur du soleil (énergie solaire thermique) pour réchauffer – majoritairement - de l'eau. Cela fait d'eux des générateurs de chaleur relativement bon marché, car leur mode de construction est simple. Différents systèmes existent: le très répandu capteur plan, le capteur à tubes ou les systèmes de niche tels que le capteur hybride ou le capteur à air. Mais où résident les différences?

Qu'est-ce qu'un capteur plan?

Le capteurs plan, robuste et durable tel Hoval UltraSol 2, recueille par le biais d'une surface d'absorption plate et régulière la chaleur solaire destinée au chauffage et à l'eau chaude sanitaire. 

Son rendement est élevé, son installation sur toutes formes de toit est simple et rapide - d’autant plus qu’il est entièrement intégrable. En Suisse, le capteur plan est très apprécié pour les maisons individuelles, les maisons mitoyennes et les immeubles collectifs. Il constitue ainsi le type de capteur le plus courant, grâce notamment à son bon rapport qualité-prix.

Y a-t-il aussi un inconvénient? Bien sûr, le capteur plan nécessite plus de place qu’un capteur à tubes. Cela dit, ses atouts sont considérables, à savoir l'excellent rapport qualité-prix et la technique avérée.

Il existe différents types de capteurs solaires sur le marché : le très répandu capteur plan, le capteur à tubes ou les systèmes de niche tels que le capteur hybride ou le capteur à air.

Qu'est-ce qu'un capteur à tubes?

Un capteur à tubes est constitué de plusieurs tubes de verre vides disposant chacun d'un absorbeur.  Les tubes vides assurent en effet une très bonne isolation. De ce fait, ce type de capteur atteint souvent un haut degré d'efficacité et des températures élevées, même en cas de lumière diffuse. Du fait de son faible encombrement, il est souvent utilisé en complément à des systèmes de chauffage: que ce soit pour les systèmes de chauffage solaire des maisons individuelles ou pour la production de chaleur industrielle. Le capteur à tubes est également adapté à toutes formes de toit.

En quoi consistent ici les éventuels inconvénients? De toute évidence: le prix d'achat élevé. De plus, la technique est plus fragile que celle d’un capteur plan; enfin, le capteur à tubes ne peut pas être entièrement intégrés dans le toit.

Qu'est-ce qu'un capteur à air?

Le capteur à air est nettement moins répandu. Il est principalement utilisé dans des bâtiments tels que les entrepôts, les salles de sport ou les piscines disposant d'un chauffage à air. Il est également plat, mais utilise l'air - et non directement l'eau –comme fluide caloporteur. À la différence des autres types de capteurs, qui fonctionnent tous avec du liquide, le soleil réchauffe ici l'air situé dans le capteur et le transporte ensuite vers la maison. Le capteur à air est relativement bon marché et nécessite peu d'entretien. Il ressemble à un capteur plan, mais nécessite plus d'espace que ce dernier. Toutefois, ce capteur est aujourd’hui encore un produit de niche, notamment en raison de son coût d'acquisition élevé.

L'air utilisé comme agent caloporteur présente aussi des inconvénients. Il emmagasine rapidement la chaleur, mais la dégage tout aussi rapidement. Et du fait que l'air nécessite plus d'espace que le fluide solaire, les systèmes solaires équipés de capteurs à air sont nettement plus volumineux que tous les autres systèmes. De plus, ils ne sont pas adaptés aux systèmes de chauffage à eau conventionnels.

Et qu'en est-il du photovoltaïque?

D'autres produits de niche - et par conséquent coûteux - sont, par exemple, le capteur hybride, qui associe le mode de fonctionnement du solaire thermique et du photovoltaïque, ou le capteur non-vitré. Ces deux types de capteurs ont en commun un faible degré d'efficacité, c'est-à-dire un rendement comparativement faible par mètre carré de surface de capteur. Ces produits de niche sont actuellement en cours de développement et, qui sait, nous les retrouverons peut-être à l'avenir plus souvent sur nos toits.

Les systèmes solaires: efficaces, écologiques et adaptés au MoPEC

En Suisse, les installations respectueuses de l'environnement sont soutenues par des subventions, et figurent parmi les solutions standard selon MoPEC14.

Qu'il s'agisse d'une rénovation ou d'une nouvelle construction, il vaut toujours la peine de consulter un spécialiste. En tant que fournisseur de systèmes, Hoval vous offre des solutions solaires globales: un calcul solaire en ligne gratuit, un kit solaire complet et facile à installer, et enfin et surtout : une armada de spécialistes prêts à vous soutenir, du premier conseil jusqu'à la maintenance de votre installation solaire - nous sommes là pour vous!

Vous vous intéressez à un système photovoltaïque? Sur le site de notre partenaire Helion, vous trouverez un calculateur en ligne qui permet de générer en quelques minutes une première offre sans engagement.