Que désigne l'acronyme BIM et quels sont ses avantages pour les planificateurs CVC?

Que désigne l'acronyme BIM et quels sont ses avantages pour les planificateurs CVC?

  • Actualités de la branche
  • Chauffer

L'accès à l'intégralité des informations, des priorités clairement définies et une bonne communication entre les intervenants constituent des facteurs décisifs pour la planification réussie d'un bâtiment.

Les formats de fichiers modernes nous permettent la modélisation en trois dimensions des bâtiments et des systèmes du bâtiment. Ils soutiennent le processus de planification en permettant un flux d’informations constant entre les parties impliquées. C’est précisément l’objet de la modélisation des données du bâtiment (BIM).

Planification des bâtiments – architectes et planificateurs CVC

Le processus de planification d’un bâtiment traditionnel repose sur une longue collaboration entre l’architecte et l’investisseur, au cours de laquelle la forme, la nature, la dimension du bâtiment ainsi que les matériaux nécessaires pour la construction sont déterminés. 

À ce stade, l’architecte émet les premières hypothèses concernant les systèmes de construction: il détermine les emplacements de la chaufferie, des appareils de chauffage, des locaux techniques pour l’unité de ventilation, les conduits de cheminée et les colonnes montantes, etc. Les planificateurs globaux qui reçoivent ensuite les plans du bâtiment doivent respecter un cahier des charges strict qui leur est imposé par les architectes.  Ces spécifications sont généralement sources de conflit, l’espace requis pour les différents corps de métier (statique, sanitaires, chauffage / ventilation et électricité) n’ayant pas été mesuré correctement. Au cours de la phase finale de la planification, les planificateurs du système évaluent si la superficie ou la hauteur des locaux techniques constituent un obstacle au positionnement correct de l’équipement.  Et parfois, les dimensions ou les positions prévues pour les gaines rendent impossible le tracé optimal des conduites. Les hypothèses initiales des architectes doivent alors être revues. 

Nouveau modèle de collaboration

Le processus de planification du bâtiment peut être optimisé si on commence par créer un modèle d’objet en intégrant les planificateurs des différents corps de métier dans le processus de développement du bâtiment. La position des cheminées et des conduites ascendantes, le parcours des câbles et la position des appareils du système peuvent ainsi être définis. Il s’agit d’un travail conjoint qui repose sur des hypothèses validées. Les planifications peuvent ainsi être réalisées de manière plus rapide et plus efficace. Les données complètes facilitent par ailleurs les décisions importantes que l’investisseur doit prendre concernant l’objet planifié.  

Qu'est-ce que la technologie BIM (modélisation des donn&ées du bâtiment)?

La technologie BIM est de plus en plus souvent abordée comme un concept qui repose sur une modélisation tridimensionnelle d’informations sur le bâtiment. Le modèle se compose des éléments tridimensionnels d’un objet, avec des attributs préalablement affectés. On peut tout modéliser: la structure du bâtiment, les canaux du système, mais aussi des éléments détaillés tels que les raccords ou les vannes. Un mécanisme de modélisation aussi réaliste que possible nécessite la définition d’un nombre significatif d’éléments et de leurs attributs spécifiques. Un exemple: des éléments tels que des fenêtres sont définis par leurs dimensions, mais également par le matériau dans lequel ils sont conçues, leur prix, leur coefficient de transmission thermique U, leur apport solaire g ainsi que par toutes sortes de relations environnementales, p. ex. le rapport entre la position et le gain de chaleur potentiel dans une pièce. Un objet virtuel créé avec la technologie BIM doit être un prototype numérique de l’objet réel, avec tous ses paramètres.  

Avantages de la technologie BIM

La technologie BIM permet d’effectuer des calculs, des simulations, des analyses et des rapports à partir des modèles élaborés. Il est ainsi possible d’évaluer les conséquences de chaque modification, par exemple l’incidence sur l’isolation du bâtiment:  Quelles seraient les répercussions d’un changement de l’épaisseur du polystyrène expansé de 15 à 17 cm sur tous les murs extérieurs, ou du remplacement des fenêtres à double vitrage par des fenêtres à triple vitrage mais 20% plus grandes? La technologie BIM nous montre l’évolution des dépenses de matériaux et de main-d’œuvre, du calendrier des travaux de construction, de la charge thermique du bâtiment ou des coûts d’entretien estimés. La technologie BIM favorise par ailleurs la collaboration intradisciplinaire. Tous les acteurs impliqués dans le processus de développement du bâtiment travaillent simultanément sur un modèle numérique et peuvent suivre les modifications et la progression des autres équipes de planification. 

L’un des autres avantages importants de la technologie BIM réside dans l’utilisation conjointe du modèle tridimensionnel, le partage de données et l’ajout d’informations par les utilisateurs actuels et nouveaux des différents corps de métier impliqués. Le modèle se travaille de deux manières: Dans le cadre du travail de groupe décentralisé, les planificateurs travaillent en temps réel sur le modèle. La deuxième possibilité consiste en l’exportation et l’importation permanentes de fichiers de données à l’aide du format IFC. Avec cette solution, la partie qui est en train de travailler compare son propre fichier avec la réplique de modèle qui vient d’être chargée. L’exactitude des nouveaux éléments insérés, par exemple le guidage des tuyaux de chauffage, peut ainsi être évaluée.