Contenu enregistré dans myHoval

Fichier enregistré dans myHoval

Une erreur est survenue lors de la sauvegarde du contenu dans myHoval.

Qu’est-ce qu’un chauffage hybride et quels sont ses avantages pour un propriétaire?

Qu’est-ce qu’un chauffage hybride et quels sont ses avantages pour un propriétaire?

Une solution hybride combine dans un seul chauffage global les avantages de deux générateurs de chaleur. Nous vous expliquons quelle contribution les chauffages hybrides apportent à la Stratégie énergétique 2050.

  • Blog
  • Client / Investisseur

Les prescriptions relatives au remplacement d’anciens systèmes à mazout et à gaz sont toujours plus strictes. Pour toute personne désireuse de ne pas abandonner entièrement son ancienne technique de chauffage, ou ne pouvant envisager l’utilisation d’une pompe à chaleur en raison des conditions locales, la solution dite du chauffage hybride s’avère idéale! Cette dernière consiste à combiner deux types de générateurs de chaleur pour profiter des avantages de leurs composants respectifs qui, s’ils sont intelligemment planifiés, se complètent mutuellement. Pour un résultat probant: un assainissement de chauffage conforme à la législation induisant une réduction des émissions de CO2 et des économies d’énergie.

La Suisse astreinte au bilan CO2 neutre en 2050

La Suisse est tenue de présenter un bilan neutre en CO2 au plus tard en 2050. Ce qui signifie qu’elle doit prendre des mesures immédiates pour pouvoir atteindre cet objectif. De nombreux propriétaires sont inquiets car ces consignes légales les obligent à procéder à des modifications et à des investissements dans leurs maisons.

Ces dispositions ne sont toutefois pas dénuées de sens, puisqu’ un bon quart des émissions de gaz à effet de serre en Suisse est imputable aux chauffages et à la consommation d’eau chaude des ménages privés. C’est pourquoi les solutions hybrides représentent une alternative transitoire judicieuse. En cas d’assainissement ultérieur d’un bâtiment, par exemple, il sera possible en fonction du dimensionnement de l’installation de chauffage de renoncer entièrement à la chaudière à mazout ou à gaz.

Comment fonctionne un chauffage hybride?

Le principe est aussi simple que remarquable: un chauffage hybride est un système global qui associe entre eux deux générateurs de chaleur différents. Dans la plupart des cas, il s’agira de la combinaison d’une chaudière à mazout ou à gaz et d’une pompe à chaleur. Dans ce cadre, l’appareil fossile conventionnel produit de la chaleur par la combustion de mazout ou de gaz. À l’inverse, la pompe à chaleur qui le complète se sert de l’énergie thermique extraite de l’environnement (notamment l’air ambiant ou la géothermie) et l’amène à une température supérieure au moyen d’un compresseur. L’atout majeur du chauffage hybride: sa régulation choisit de manière automatique la source d’énergie la plus appropriée des deux. Elle va privilégier la source d’énergie renouvelable et faire appel à la chaudière fossile en cas d’apport énergétique insuffisant de la pompe à chaleur. Le chauffage hybride se révèle particulièrement pratique: en cas de dysfonctionnement de l’un des producteurs de chaleur, le second appareil prend le relais pour assurer le chauffage – un système qui ne fait jamais faux bond au propriétaire!

Un chauffage hybride est un système global qui combine entre eux deux générateurs de chaleur différents.

Photos d'un système de chauffage hybride à Davos

Quels sont les avantages d’un chauffage hybride?

En Suisse, le concept de production de chaleur hybride marque, certes, des points auprès des propriétaires, mais il est aussi fortement encouragé par les autorités. Les chauffages hybrides constituent déjà une part importante du modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC 2014) qui les recommandent dans les bâtiments présentant un certificat énergétique inférieur à la classe D ou dont la construction est antérieure à 1990. Même si les systèmes de chauffage fossiles tels que les chaudières gaz ou mazout à condensation sont considérés comme des appareils particulièrement fiables et robustes, ils n’entrent pas en ligne de compte dans tous les cas d’assainissement en raison de l’évolution des lois sur l’énergie et des contraintes en matière de rejets de CO2. Un dimensionnement minimal tel que prescrit dans le MoPEC 2014 suffit déjà à une installation hybride pour réduire ses émissions de CO2 d’au moins 50% par rapport aux valeurs initiales. Un résultat satisfaisant d’ores et déjà aux objectifs climatiques de l’an 2030!

Les propriétaires font coup double avec un système hybride puisque ce dernier opte automatiquement pour la source d’énergie la plus pertinente. Par exemple, une pompe à chaleur air/eau extrait son énergie de l’air environnant pour produire de la chaleur. Une production certes gratuite, mais qui comporte aussi certains désavantages: plus l’écart de température entre l’air environnant et la température de départ souhaitée est grand, plus la consommation électrique de la pompe à chaleur sera importante. Pour éviter que la prochaine facture d’électricité ne soit exorbitante, le système hybride va alors choisir le combustible fossile, ménageant une fois encore le porte-monnaie.

Est-ce qu’un système hybride est abordable?

Aux propriétaires qui ont toujours privilégié les systèmes fossiles, les chauffages hybrides offrent de toutes nouvelles options pour le remplacement de leur chauffage actuel. En effet, le concept hybride permet de conserver l’infrastructure existante de la chaudière à mazout ou à gaz, évitant ainsi de gros travaux d’adaptation. C’est la raison pour laquelle le prix d’un chauffage hybride va se situer entre le prix d’une nouvelle chaudière à mazout ou gaz identique et celui d’une pompe à chaleur seule.

Le prix d’un chauffage hybride se situe entre le prix d’une nouvelle chaudière à mazout ou gaz identique et celui d’une pompe à chaleur seule.

À l’abri pour les 25 prochaines années

Le choix ciblé d’une solution hybride pour satisfaire aux directives du MoPEC 2014 implique de respecter l’exigence légale préconisant que 25% de la puissance thermique au moins proviennent d’énergies renouvelables. Un impératif que les partenaires professionnels de Hoval intègrent dès la planification afin que les propriétaires bénéficient de solutions hybrides en tout point conformes à la loi. Ensuite, plus besoin de se préoccuper de nouvelles directives pour les 25 prochaines années, une marge de temps suffisamment large pour se préparer en douceur à la transition intégrale vers les énergies renouvelables. À n’en pas douter, le chauffage hybride constitue un élément important pour notre avenir, mais aussi une solution transitoire élégante et avantageuse vers une Suisse neutre en CO2.

Download