Contenu enregistré dans myHoval

Fichier enregistré dans myHoval

Une erreur est survenue lors de la sauvegarde du contenu dans myHoval.

Hoval fournit des données pour une planification interactive des bâtiments

Hoval fournit des données pour une planification interactive des bâtiments

La planification de bâtiments traditionnelle commence par un plan réalisé par l’architecte. Ce plan contient les premières hypothèses concernant les systèmes CVC: emplacements de la chaufferie, des appareils de chauffage et de la technique pour l’unité de ventilation, position des conduits de cheminée et des colonnes montantes, etc. Les planificateurs qui reçoivent ensuite ces plans se retrouvent devant des prescriptions rigides qui, souvent, ne correspondent pas aux exigences réelles en termes d’espace nécessaire et de positionnement des installations. Les plans doivent alors laborieusement être adaptés aux besoins.

La modélisation des données du bâtiment (BIM) améliore nettement l’efficacité de ce processus: un modèle d’objet tridimensionnel est d’abord créé, à partir duquel les planificateurs des différents corps de métier sont intégrés dès le départ dans le développement du bâtiment. En collaboration avec l’architecte, ils peuvent ensuite définir eux-mêmes la position des cheminées et des conduites ascendantes.

Dessins CAO prêts à l’emploi
Hoval prend dès à présent en charge le concept BIM avec des dessins CAO prêts à l’emploi de ses installations, que les architectes peuvent intégrer dans leurs modèles 3D. Les données techniques obtenues sont conformes à la norme VDI3805. Les chaudières à condensation Hoval UltraGas, les accumulateurs-tampons EnerVal EnerVal ainsi que la centrale de cogénération Hoval PowerBloc sont mis à disposition – l’état actuel et tous les fichiers disponibles sont consultables ici. Les installateurs, planificateurs et architectes intéressés peuvent s’y inscrire et y télécharger directement les fichiers nécessaires.

Planifications simplifiées
Grâce au BIM, la planification est plus simple et plus rapide à exécuter: un planificateur CVC peut par exemple voir immédiatement si un modèle de chaudière spécifique peut être installé comme prévu compte tenu de sa dimension et de son poids; il peut également déterminer si l’intervention d’un spécialiste en statique est nécessaire si, par exemple, un appareil lourd doit être positionné sur un toit. Les modifications à court terme sur les tuyaux sont également plus faciles à effectuer. La planification 3D permet de se faire une idée de ce à quoi l’installation va ressembler et simplifie la communication entre les corps de métier impliqués dans la construction. Les données complètes facilitent par ailleurs les décisions des investisseurs concernant l’objet planifié.

Modélisation 3D des informations sur le bâtiment
La technologie BIM repose sur une modélisation 3D des informations sur le bâtiment. Le modèle se compose des éléments tridimensionnels d’un objet, avec les attributs préalablement affectés. On peut tout modéliser: la structure du bâtiment, les appareils et les canaux du système, mais aussi des éléments détaillés tels que les raccords ou les vannes. Un objet virtuel créé avec la technologie BIM doit être un prototype numérique de l’objet réel, avec tous ses paramètres. Aussi convient-il de définir un nombre significatif d’éléments, avec leurs attributs spécifiques. La technologie BIM permet des calculs, des simulations, des analyses et des rapports. Les conséquences de chaque changement peuvent ainsi être évaluées: quelle serait, par exemple, l’incidence d’une augmentation de dix pour cent de l’isolation thermique sur les murs extérieurs ou le remplacement de toutes les fenêtres à double vitrage par des fenêtres triple vitrage 20 pour cent plus grandes?

Utilisation commune du modèle
L’un des grands avantages de la technologie BIM réside dans le fait que les planificateurs de tous les corps de métier peuvent utiliser conjointement le modèle tridimensionnel, partager des données et ajouter des informations. Il existe pour cela deux possibilités: le travail de groupe décentralisé, au cours duquel le planificateur travaille en temps réel sur le modèle, ou l’importation et l’exportation constantes de fichiers au format IFC. Avec ces dernières, la partie qui est en train de travailler compare son propre fichier avec la réplique de modèle qui vient d’être chargée. L’exactitude des nouveaux éléments insérés, par exemple le guidage des tuyaux de chauffage, peut ainsi être évaluée. 

De plus amples informations sont disponibles ici.

Auteur


IvanWidmer

Ivan Widmer

Responsable marketing