Contenu enregistré dans myHoval

Fichier enregistré dans myHoval

Une erreur est survenue lors de la sauvegarde du contenu dans myHoval.

“Un accueil chaleureux” à Tower Bridge

“Un accueil chaleureux” à Tower Bridge

Tower Bridge à Londre, Royaume-Uni

Elle est considérée comme l'une des attractions les plus célèbres du monde. Pendant 150 ans, elle a levé ses bras pour laisser passer les navires. A l’intérieur, Hoval fournit un accueil chaleureux aux visiteurs - avec un nouvel appareil de chauffage.

  • Autre bâtiment
  • Rénovation
  • Mazout/gaz

Problèmes de circulation et autres obstacles

Lorsque Joseph Bazalgette a soumis son plan pour Tower Bridge dans les années 1870, il ne savait pas que l'approbation seule prendrait des années. Les problèmes de circulation urbaine que la nouvelle structure était censée résoudre étaient énormes. L'idée était de construire une nouvelle route sur la Tamise sans entraver le trafic maritime.

Enfin, en 1894, à l’ouverture officielle, le monde entier s’émerveilla du chef-d'œuvre technique. En seulement deux minutes, Tower Bridge a levé ses bras inférieurs pour permettre le passage des navires.

La récente rénovation d'un espace d'exposition a montré une fois de plus à quel point une planification minutieuse à l'avance est utile. Les ingénieurs de Brinson Staniland Partnership et de l'entreprise de construction T Brown Group ont également abordé le renouvellement du système de chauffage devenu obsolète.

En tant que fournisseur officiel de la cour royale, Hoval a des atouts pour s'imposer face aux concurrents. Hoval a donc été honoré d'offrir un accueil chaleureux aux visiteurs de la Tower Bridge grâce à une technologie de chauffage d'avant-garde.

Si d'aventure, la chair de poule vous gagne lors du passage de la passerelle en verre - 42 mètres de haut au-dessus de la Tamise noire – celle-ci devrait s'estomper lors de l’entrée dans les salles d’exposition et de spectacles qui sont bien tempérés.

Le premier défi de la modernisation du système de chauffage était que le règlement prescrive des chaudières à condensation. La protection des monuments a toutefois refusé les mesures techniques nécessaires dans les piliers de pont du bâtiment néogothique.

Après de longues discussions, les autorités de la Cité de Londres ont finalement donné une autorisation spéciale permettant l'installation d'une chaufferie sur mesure sans condensation, exploitant quatre chaudières à haut rendement et à faibles émissions de NOx, Hoval SR-plus 225. Et non seulement en raison de la directive ErP, les brûleurs entièrement modulables ont pu être livrés séparément dans les deux chaufferies.

John Pearson, responsable de la conception du projet chez T Brown, se souvient:

L'accès aux chaufferies par des couloirs étroits, des cages d'escalier raides, des échelles de navires et des virages serrés constituait le prochain obstacle

C’est la raison pour laquelle Hoval a livré les chaudières totalement démontées (CKD). Tous les composants individuels ont ensuite été assemblée sur site, soudés et testés hydrauliquement par les ingénieurs Hoval. Ensuite, les boîtiers, les brûleurs et les commandes pouvaient être montés.

Le fait que le montage ait eut lieu sur une plate-forme spécialement prolongée, suspendue à 15 m de hauteur, aurait même pu impressionner le grand maître constructeur victorien Bazalgette. Cela l'aurait sûrement "amused" que la plupart des livraisons devaient se faire de nuit: pour ne pas occasionner de problèmes de circulation à Tower Bridge et à Londres...